Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Vaccination – Procès de parents

Vaccination – Procès de parents

Le 24 novembre 2015
Procès à l’encontre de parents refusant de vacciner leurs enfants pour des vaccins qui ne sont pas obligatoires
Depuis la rentrée scolaire la vaccination obligatoire à fait couler beaucoup d’encre avec plusieurs procès à l’encontre de parents refusant de vacciner leurs enfants pour des vaccins qui ne sont pas obligatoires. Le problème, c’est que le seul vaccin actuellement obligatoire est le vaccin qui protège contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Hors ce vaccin qui protège seulement contre ces maladies n’est plus en circulation depuis 2008.

Actuellement les vaccins prescrits sont des vaccins qui protègent contre d’autres pathologies en plus des 3 obligatoires.
Les vaccins actuellement en circulation sont :
-Infanrixtetra ou Tetravac acellulaire qui comprend la protection obligatoire mais aussi la coqueluche (quasiment en rupture, il est difficile à trouver)
-Infanrixquinta ou Pentavac qui comprend la protection obligatoire, la coqueluche et la méningite B(quasiment en rupture, il est difficile à trouver)
-Infanrixhexa qui comprend la protection obligatoire, la coqueluche, la méningite B et le vaccin de l’hépatite B

Ce qui est reproché aux vaccins cité ci-dessus par les parents en plus du fait qu’on les force à vacciner sur une maladie où  la vaccination n’est pas obligatoire c’est la composition des vaccins avec la présence d’ Hydroxyde d’aluminium (dont la toxicité fait débat), le formaldéhyde (formol) et la différence de prix (DTPolio était vendu 6.70€ en 2005).

Ces parents veulent bien vacciner leurs enfants mais seulement pour les vaccins obligatoires, par conséquent, ils souhaitent le retour du vaccin qui avait été retiré du marché en 2008, qui l’ a été pour ses effets indésirables.
Effets indésirables (Vidal 2005) : Rare réaction douloureuse locale, possible fièvre modérée pendant 24/48h suivant l’injection et très rare réaction allergique

Deux procès ont retenu mon attention, un procès qui a eu lieu le 09/11/2015 à Strasbourg où les parents ont été relaxés, l’enfant n’ayant que 14 mois, et la date limite pour l’obligation vaccinal étant de 18 mois.
Et le procès de parents dans l’Yonne dont une nouvelle audience est prévu le 14/12/2015. Il serait question de requalifier les faits, ce qui dans ce cas, aboutirait à une prescription de l’infraction.

Par conséquent, actuellement, le débat n’est toujours pas tranché, ces deux jugements (si la requalification le 14/12 à bien lieu) ont trouvés une faille pour éviter la sanction sans pour autant apporter une « solution » à un problème qui fait de plus en plus débat.
En effet, une demande préalable a été envoyée à Marisol Touraine le 05/11/2015 afin qu’elle fasse pression sur les laboratoires pour que le vaccin sans adjuvant soit de nouveau commercialisé.
 
Sources et informations complémentaires:
Vidal 2005 pour le DTPolio
Vidal.fr pour les autres vaccins en circulation
http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/sante/article/vaccination-de-la-defiance-l-offensive-juridique-745255
http://www.professeur-joyeux.com/
Procès de Strasbourg:
http://www.breizh-info.com/34388/sante/strasbourg-la-victoire-dun-couple-contre-la-vaccination-obligatoire/
http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/refus-de-vacciner-leur-bebe-les-parents-relaxes
Procès de l’Yonne:
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/yonne/vaccination-obligatoire-des-enfants-le-proces-d-un-couple-de-l-yonne-rouvert-840275.html
http://www.actusoins.com/267695/un-couple-au-tribunal-pour-refus-de-vaccination-de-ses-enfants.html

Cabinet Castejon - Ostéopathe - Lyon 3
c